Qu’est-ce qu’un billet de continuation ?


Vous entendez parfois parler de billet de continuation sans en saisir le sens exact. Ce document de voyage est confondu à d’autres types de tickets de transport. Les prochaines lignes apportent de plus amples informations concernant le sujet.

Il s’agit d’un billet sans retour

Parfois, vous partez pour un pays et poursuivez votre périple dans un État voisin. Vous n’avez donc pas besoin de réserver un aller-retour auprès d’une compagnie aérienne. Cette dernière vous propose un billet de continuation. Ce ticket est accordé aux voyageurs qui ne rentrent pas au bercail de la même manière qu’il est parti. Il existe quelques conditions pour en bénéficier. Vous devriez notamment séjourner dans cet État pendant moins de 90 jours. Il est souvent nécessaire de quitter son territoire avant cette date pour ne pas vous retrouver en situation irrégulière.

La démarche pour obtenir ce document reste simple

Le billet de continuation s’achète sous certaines conditions. Vous devriez notamment prouver que vous ne resterez pas dans la même ville où vous avez débarqué. Il faudra alors présenter un ticket de transport. Une preuve de réservation de votre place dans un bus transfrontalier serait suffisante. Cela dit, vous pouvez montrer que vous avez plusieurs visas sur votre passeport. Ces tampons justifient que vous avez l’intention de ne pas rester dans un seul pays. Sachez que certains tour-opérateurs se sont spécialisés dans la vente de billets de continuation. Pour cause, ils proposent des circuits incluant plusieurs destinations.

Plusieurs billets de continuation pour le tour du monde

Certains pays facilitent la tâche aux voyageurs en acceptant volontiers les billets de continuation. C’est le cas des États d’Amérique latine. La plupart des touristes profitent de leur séjour pour voir plusieurs destinations. Cela arrive également en Asie du Sud-Est où les circuits incluent plusieurs nations. Cependant, les choses deviennent beaucoup plus compliquées pour le Moyen-Orient et l’Afrique où des différends frontaliers existent.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *